La Gare – Plougonver

Historique

La gare de Plougonver se trouve sur la ligne du Réseau Breton entre Carhaix et Guingamp. Cette ligne à voie métrique a été ouverte en 1893. Elle a ensuite été convertie en voie normale en 1967.

OC2 à Plougonver
Passage d’un autorail De Dion Bouton OC2 en gare de Plougonver en 1964, peu de temps avant le passage à la voie normale . Photo M. Derrien

Au fil des années, même si la ligne est toujours active, le trafic ne nécessite plus d’avoir un chef de gare et le bâtiment est laissé à l’abandon.

Rachat de la gare

La gare mise en vente est rachetée en 1992 par un passionné Suisse, Monsieur Egli. Elle est alors dans un piteux état. Il la restaure petit à petit pour en faire sa maison secondaire.

La gare au moment de son rachat par M. Egli

Mais il ne s’arrête pas seulement à la restauration de la maison. Il est tellement passionné par le chemin de fer qu’il décide de redonner un aspect ferroviaire à sa gare avec du matériel qu’il sauve de la destruction.

Seconde vie de la gare

C’est ainsi que M. Egli fait installer plusieurs mètres de voie métrique devant la gare (dans l’ancienne cour à marchandises) avec des aiguillages et grue. Une marquise récupérée dans une gare de Berne est reconstruite pour y mettre à l’abri la petite collection de matériel roulant.

Arrivée de matériel Suisse à la gare de Plougonver

Au total, dix véhicules originaire de réseaux suisses composent cette collection :
– deux voitures (SGA B125 et B126)
– un fourgon postal Zi 4
– trois wagons couverts (Gb-v 2237, 2069 et 2030)
– un wagon tombereau (X 9957)
– deux wagons plats (Kbk 7006 et 7012)
– un wagon plat-grue (X³ 9989).

Malheureusement l’éloignement de M. Egli fait qu’il ne peut pas venir aussi souvent qu’il ne le veut à sa gare. Il décède en 2016.

Donation à l’ACFCdN

M. Egli de son vivant a eu à plusieurs reprises des contacts avec l’Association des Chemins de Fer des Côtes-du-Nord. A son décès, sa femme se tourne tout naturellement vers l’Association pour faire une donation de la gare « pour que tout le travail réalisé par son mari soit conservé et mis en valeur ».

L’état de la gare peu après la donation

La donation est validée fin 2017. De nouveaux bénévoles locaux rejoignent l’Association pour donner vie à cette gare qui fait partie de leur patrimoine.

Troisième vie de la gare

Afin de respecter les volontés de Mme Egli, la gare est très régulièrement entretenue et des visites sont organisées. La gare revit ! Cependant, lors des années précédentes, plusieurs actes de vandalismes ont été fait sur le bâtiment et sur la marquise. Il reste encore du travail pour la remettre dans un état impeccable.

Désormais, les bénévoles de l’ACFCdN se penchent sur les différents projets évoqués pour cette gare :
– Faire un musée du Réseau Breton (et éventuellement faire un échange de matériel avec le site de Boutdeville)
– Mettre en place un atelier de restauration (le site n’ayant pas les mêmes contraintes que Boutdeville)
– Animer le site avec de la voie de 40 cm (cela a été fait lors de journées portes-ouvertes)
– Proposer un hébergement insolite

Toutes ces idées sont lancées mais pour le moment rien n’est clairement fixé. Tout reste à faire et toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour nous aider à faire revivre ce site !