DVD La grande épopée du Petit Train des Côtes-du-Nord

dvd-epopeeFilm coproduit par l’A.C.F.C.d.N. et Roland Savidan. 52 minutes de témoignages et d’images inédites collectés par l’association + bonus de 8 minutes sur Saint-Brieuc – Paimpol. Existe également en version anglaise.

La grande épopée du Petit Train des Côtes-du-Nord retrace l’histoire du célèbre réseau costarmoricain à travers de nombreux documents filmés, images d’archives et témoignages enregistrés auprès des agents ou des usagers du Petit Train.

Point d’orgue, mais malheureusement également point final, le récit débute par les souvenirs du dernier voyage du 31 décembre 1956, entre Saint-Brieuc et Paimpol. Comme une synthèse de toute une vie, cet ultime voyage contient tous les ingrédients qui ont valu au réseau sa réputation.

Les témoignages illustrent ensuite l’état des transport dans le département avant l’arrivée du chemin de fer, et montrent comment ce dernier a ouvert de nouvelles perspectives dans les campagnes pour l’écoulement des produits agricoles.

Un hommage à Harel de la Noë témoigne de son travail prolifique au service des habitants des Côtes-du-Nord. La construction de ses ouvrages d’art, soutenant les voies ferrées de façon économique, dans des conditions irréprochables de sécurité, a marqué durablement les paysages du département.

Au-delà de ses aspects techniques, les témoignages des contemporains du Petit Train reviennent sur l’essence même de sa mission : le transport des marchandises et des voyageurs, et plus particulièrement lors des foires et marchés.

Les agents eux se souviennent également des saisons d’été, aux journées interminables engendrées par l’afflux des touristes dans les stations balnéairesdesservies par les lignes littorales.

Souvenirs plus douloureux : les accidents mortels. Bien que peu nombreux au regard du nombre de kilomètres parcourus, ils ont marqué les mémoires et cela d’autant plus que certaines des personnes interviewées en ont été les victimes ou les témoins directs.

Les « roulants » nous retracent les spécificités et les performances de leurs machines. C’est l’occasion de faire un inventaire à la Prévert par l’image du matériel roulant du réseau, des locomotives aux autorails, sans oublier les autocars.

Nous suivrons ensuite les prémices du déclin, à la fin des années trente ; la concurrence automobile croissante jusqu’au déclenchement de la seconde guerre mondiale, tout cela au travers du vécu et du ressenti des agents du réseau.

La guerre avec son lot de réquisition, de mitraillages, de sabotages, sans omettre l’action courageuse de certains agents, a évidemment marqué les esprits. Période difficile pour l’exploitation, elle est également synonyme d’un retour en grâce d’un Petit Train qu’on s’apprêtait à enterrer en 1939.

Ce sursis est mis à mal après le temps des hostilités. La mort de la ligne Saint-Brieuc – Paimpol, annoncée prématurément, permettra aux vidéastes amateurs de fixer pour la gloire et la postérité les cinq dernières années d’exploitation du réseau. C’est une importante partie de ces fonds documentaires qui nous donne la possibilité, 50 ans après le dernier voyage, de faire revivre le Petit Train.

L’association des Chemins de Fer des Côtes-du-Nord s’est attachée dès 1986, à collecter tous les éléments liés à la mémoire du Petit Train et à valoriser tout le patrimoine architectural disséminé dans le département. Parmi ses premières actions, elle fit enregistrer les témoignages de plusieurs agents. Ce travail voit son aboutissement aujourd’hui avec la réalisation de ce film, grâce auquel l’association entend redonner au Petit Train la place qu’il mérite dans l’histoire du département.

Extrait du DVD :